OPENDATA_Le crowdsourcing

Chanyamon phaeng-on

Le crowdsourcing a rapidement évolué dans plusieurs domaines particuliers. Par exemple « Open street Map », « wikipedia», etc. La question posée est « Comment a-t-il évolué ? », « Pourquoi est-il pratiqué uniquement dans des domaines particuliers ? », et « Quels sont ses critères ? ».

Introduction

Le crowdsourcing littéralement traduit par « approvisionnement par la foule » permet de réaliser des actions complexes en les divisant en tâches simples qui seront confiées à différentes personnes qui ont les connaissances nécessaires à leur réalisation, une fois que ces différentes tâches seront terminées on pourra les ajouter ensemble afin de réaliser un projet plus complexe. Par exemple, c’est le cas des encyclopédies gratuites en ligne comme wikipedia qui sont le regroupement de différents articles qui ont été rédigé par différents internautes.

Le crowdsourcing apparait aujourd’hui comme un moyen pour gérer et faire évoluer nos connaissances sur un bon nombre de sujet et comme il est basé sur l’utilisation des qualités et des différents atouts de plusieurs personnes ou entreprises, les possibilités offertes sont presque infinies. Dans notre société actuelle ou la demande d’informations est importante et ou les supports de communications sont variés le crowdsourcing, avec Internet permet d’élargir de façon significative le nombre de connaissances et le champ des possibles, en s’affranchissant des barrières géographiques et culturelles. Avec internet et les forums il revêt tout son intérêt puisqu’avec ces médias numériques qui sont en perpétuel mouvement et qui sont une mine d’informations on peut faire participer de façon collaborative différents participants à nos projets afin de tirer de chacun des acteurs du projet le meilleur. Par exemple dans le cadre de la recherche de développement d’un produit, l’entreprise peut soumettre ce produit au public qui le jugera et donnera son avis, de plus elle a la possibilité qu’au milieu de l’ensemble des internautes il peut y avoir des personnes qui possèdent une expertise dans ce type de produit et pourront conseiller l’entreprise sur son choix et la guider dans son processus complexe de développement.

Partie 1

C’est la notion de participation collaboratives qui est très intéressante et innovante,mais pour la mettre en place on doit faire appel à différents procédés de recrutement des acteurs qui peuvent être utilisé par exemple on peut soit faire appel de manière ciblée à un type précis de partenaire dans le cas où nous connaissons exactement nos besoins ou alors on peut faire une recherche de partenaires plus large. La participation de ces nouveaux acteurs peut parfois être rémunérée. Cette participation peut juste se résumer à faire effectuer à notre partenaire certaines tâches que nous ne savons pas faire ou qu’il peut faire de manière plus efficaces.

Il n’y a pas un modèle unique de crowdsourcing, il peut revêtir différentes formes, avoir différents buts. Par exemple on peut partager le travail entre différentes personnes, ou on peut travailler ensemble. Pour les entreprises le but du crowdsourcing peut être d’ordre économique pour essayer de réduire les coûts, mais il peut aussi lui servir à augmenter son efficacité en lui permettant de collecter un plus grand nombre d’informations, sur un plus grand panel de personnes et sur différentes zones géographiques.

Il est à noter que la démarche de recherche d’information peut être active, les gens participent activement à résoudre un problème ou alors elle peut être passive avec la recherche, le regroupement et le recoupement de différentes informations collectées par exemple sur internet parmi différentes sources. Par exemple les météorologues peuvent collecter, au travers des écrits et des données trouvés sur internet, des informations sur l’évolution de la courbe des températures dans différents endroits du globe pour juger du réchauffement climatique.

Avec le développement d’internet et des sites utilisant le crowdsourcing, l’internaute participe maintenant de façon active à l’évolution des données et des contenus sur internet car il peut participer à leur rédaction, les enrichir et les faire évoluer. L’attrait des utilisateurs pour ces nouveaux moyens de communication est grandissant et les internautes se rassemblent sous la forme de communauté par exemple avec les réseaux sociaux, les forums de discussions … Par exemple si vous avez un problème avec votre logiciel de traitement des images et que vous n’arrivez pas à savoir comment modifier votre photo, car cela n’est pas détaillé dans la notice, faites une recherche au sein d’un des moteurs de recherche comme google ou yahoo et vous serez très certainement dirigé vers des sites ou votre question a déjà été posée et peut être y trouverez-vous la solution à votre problème et si ce n’est pas le cas vous pourrez très certainement exposé votre problèmes sur un forum traitant de votre logiciel. Certainement qu’une personne pourra vous aider par son expérience sur ce problème.

Le crowdsourcing se rapproche du concept d’open innovation car il permet de demander de l’aide pour réaliser un travail que l’on n’est pas en mesure de réaliser nous-mêmes car nous n’avons pas les connaissances ou le matériel pour ou alors parce que ce travail ne fait pas partie de notre métier.Il permet donc de sous-traiter une tâche et de la proposer à un grand groupe de personnes.

De ces innovations la société pourra retirer une valeur ajoutée tant financière que technologie et les idées développées pourront être commercialisées et échangées à travers les réseaux externes ceci correspondant pleinement au modèle du business model qui cherche à générer du profit pour l’entreprise.

Partie 2

Pour résumer le crowdsourcing est soumis et influencé par différent critères.

  • Le premier critère qui l’influence est Internet avec le Web, qui est le support et le vecteur de l’information par excellence, il permet de réunir en un même endroit un maximum de personnes de tous horizons et aux connaissances variées.
  • Le deuxième critère est le Business Model qui est un critère important pour les entreprises de biens et services qui sont en perpétuelle recherche pour diminuer les coûts et faire des profits.
  • Le troisième critère et non des moindre est la Communauté de Partage qui est la base du crowdsourcing puisqu’il permet à un groupe de personnes ayant des intérêts ou des passions communes de se regrouper et de partager leurs connaissances.
  • Le quatrième critère est que le modèle peut cibler une communauté d’experts ou bien s’adresser au grand public voir même il peut cibler les deux, ce critère s’avérerait très intéressant pour une entreprise qui souhaiterai demander l’avis du grand public, avec l’aide d’experts technique, pour créer les objets dont ils ont besoin. C’est d’ailleurs cet objet matériel qui permet de définir le cinquième critère qui est la définition du produit immatériel.
  • Le cinquième critère est l’idée, le concept qui a permis par son développement la réalisation de l’objet matériel final.
  • Le dernier facteur influençant le crowdsourcing est le principe de rémunération des différents acteurs en effet le crowdsourcing pour une entreprise, dont le but est de réaliser des profits, revient un peu à sous-traiter une tâche alors que l’entreprise pourrait peut-être la réalisée en interne. C’est cette externalisation du travail qui permet à l’entreprise de tirer profit de façon directe et indirecte de cette aide, car d’une part l’entreprise n’a pas besoin de confier cette tâche à une personne de l’entreprise et cela permet de réduire les coûts et d’autre part elle pourra certainement créer une valeur ajoutée en commercialisant les informations et l’expérience acquise. N’oublions pas qu’en général les personnes qui participent ne sont pas rémunérées de façon directe mais au travers d’une forme de reconnaissance au travers de la réputation de leur apport. Toutefois on pourrait envisager de rémunérer les meilleurs contributeurs mais cela n’est que très rare.

Conclusion

Le concept du crowdsourcing n’est donc pas unique et figé il va surement évoluer et très certainement qu’on l’utilisera de plus en plus dans les années futures car notre société actuelle a toujours besoins de savoir comment organiser et transmettre ses connaissances. Car après tous les connaissances sont utiles seulement si elles sont partagés et c’est cette transmission des connaissances qui est la base de notre civilisation.

Référence:

 

Publicités
OPENDATA_Le crowdsourcing

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s